Nouvel Empire

De Holopedia
Aller à la navigation Aller à la recherche


Créé sur les bases des Vestiges de l’Empire, le Nouvel Empire Galactique a été instauré quelques décennies après la guerre contre les Yuuzhan Vongs et vit l’accession au pouvoir de Jagged Fel et de ses descendants. Le monde-capitale est Bastion, à l’extrémité nord-est de la Bordure extérieure. Depuis la prise de pouvoir par Waren Horn, il se fait de plus en plus appeler l’Imperium, de manière plus ou moins officielle.


Histoire

Empire Galactique (19 av.BY - 4 ap.BY)

Les origines du Nouvel Empire remontent à la fin de la Guerre des Clones, avec l’instauration du Premier Empire Galactique par le Seigneur Sith Dark Sidious, de son nom civil Palpatine.

Quote1.png La République sera bientôt réorganisée, et deviendra la première puissance galactique impériale ! Quote2.png

La déclaration officielle de Palpatine au Sénat de Coruscant, en 19 av.BY.


Le sigle impérial, de Palpatine jusqu'à Jaïus Fel

Pendant vingt-cinq ans, l’Empire assoit un régime tyrannique à travers la galaxie, provoquant plusieurs cellules de sédition qui finissent par se rassembler en une Alliance Rebelle. L’émergence de cette faction, désireuse de revenir à la démocratie libérale de l’ancienne République, conduit à un conflit de grande ampleur appelée Guerre Civile Galactique, dont le tournant s’est joué lors de la bataille de Yavin et la destruction de l’Étoile Noire.

Au cours de la bataille d’Endor, quatre ans après celle de Yavin, l’Empereur Palpatine et son bras droit, Dark Vador, meurent. Par conséquent, eux qui permettaient une certaine cohésion en tempérant les ambitions des divers haut dignitaires, l’Empire se délite en de multiples petites factions voulant le faire revenir à ses heures de gloire, tout en sapant leurs efforts dans des querelles féodales de seigneurs. Malgré quelques tentatives touchant presque au but, une union impériale demeura impossible pendant une quarantaine d’années.


Ce qui s’est appelé par la suite les Vestiges de l’Empire, en plus des prises de bec internes, ne suivait pas non plus les mêmes philosophies : certaines branches voulaient établir la paix avec la Nouvelle République, voire s’en rapprocher, tandis que d’autres s’alliaient avec des factions palpatinistes voire des serviteurs du côté obscur de la Force pour continuer la guerre en espérant revenir sur une conquête miraculeuse.


Nouvel Empire (>44 - 175)

Une alliance de circonstances a pu se faire avec l’ancienne Rébellion pour contrer la menace invasive des extragalactiques Yuuzhan Vong, à partir de 25 ap.BY. Cet événement cause de facto un rapprochement entre les deux factions ennemies, favorisée du côté impérial notamment par le Grand Amiral Gilad Pellaeon qui préférait un Empire certes autoritaire, mais bien moins belliqueux et plus ouvert au contact avec la République.

Jagged Fel et Jaina Solo, couple fondateur du Nouvel Empire


Notamment au cours de la Seconde Crise Corellienne une quinzaine d’années plus tard, la Jedi Jaina Solo, fille des figures de la Rébellion puis de la Nouvelle République Leia Skywalker et Han Solo, se rapproche du pilote impérial Jagged Fel, fils du baron Soontir Fel, as de la chasse durant l’Empire de Palpatine et par la suite des Vestiges. Jagged et Jaina, laissant ces considérations politiques au passé, poursuivent leur relation qui sert de symbole fort au rapprochement des deux factions.

Jagged, probablement aidé de Jaina, parvient finalement à réunir les fragments de l’Empire sous une même bannière, dans un intérêt commun. Les velléités tyranniques sous Palpatine disparaissant peu à peu, Fel est finalement nommé Empereur pour avoir prouvé sa capacité à rassembler ce qui était cru impossible depuis plus de quarante ans. L’Empire, terme générique pour désigner toutes ces factions issue des restes de Palpatine, est désormais renommé Nouvel Empire. Bien que conservant l’essentiel de l’organisation et de certains symboles créés sous l’Empire Galactique (sceau à peine retravaillé, hiérarchie militaire, corps d’armée tels que les stormtroopers ou l’usage d’appareils de type TIE), la nouvelle politique impériale repose davantage sur la puissance économique, intégrant les systèmes par l’attrait des avantages que l’Empire apporte et ses missions humanitaires, plutôt que les soumettre par les armes. Ayant une descendance, Jagged et Jaina fondent alors leur dynastie, la première de l’Empire – Palpatine ayant eu l’ambition de s’immortaliser afin de garder le pouvoir pour lui seul.

Roan Fel en 130 ap.BY


Une centaine d'années plus tard, la dynastie Fel est toujours sur le trône, en la personne de Roan, petit-fils de Jagged et Jaina, et troisième Empereur. L’Empire est alors à l’apogée de sa puissance, ayant repris par la diplomatie et l’économie une grande partie de la galaxie. L'Empereur est alors vu comme une personnification de la Force et du côté lumineux ; cet aspect religieux n’est naturellement pas partagé par les Jedi, qui restent néanmoins tolérants étant donné que cela ne nuit pas à l’équilibre ni à l’image de la Force.

En 127 ap.BY, le Jedi déchu et nouveau Seigneur Sith Dark Krayt a refondé un Empire Sith et lance une guerre de trois ans contre l’Empire Fel, conflit qu’il remporte : les Impériaux sont alors au service des Sith, ce qui convient peu à la famille régente. Associés, Sith et Impériaux attaquent le Temple Jedi d’Ossus, provoquant la mort de nombreux Jedi et l'exil des autres.


Pendant sept ans, le côté obscur est de nouveau régnant sur la galaxie, les vestiges de la République se retrouvant épars. Cependant, les Impériaux loyalistes s’associent en secret avec le reste des Jedi et notamment le descendant de Luke Skywalker, Cade, pour combattre Krayt. Sans réelle confiance mutuelle, cette alliance porte ses fruits et le Sith est dévinitivement vaincu, son ordre périclitant – puis partiellement récupéré par son concurrent secret Baaaaaaal. Certains Impériaux, qui s’étaient bien accomodés des Sith, désertent eux aussi.

La princesse Marasiah Fel en armure de Chevalier Impérial

Suite à une volonté de sacrifier la population entière de Coruscant pour espérer annihiler les Sith – ce qui allait à l’encontre du côté lumineux de la Force et du devoir de l’Empereur devant la galaxie –, Roan Fel est tué par son plus fidèle et loyal Chevalier, Antares Draco, comme l’exige leur devoir. Le trône revient alors en 138 à Marasiah, fille de Roan, qui entretenait en plus une idylle avec Draco. Reconnaissante de l’implication cruciale des Jedi dans la déchéance de Krayt, Marasiah se dirige vers une politique de rapprochement avec l’Ordre et, a fortiori, de la République.


Marasiah reste sur le trône pendant plusieurs années, avant de le céder à son cousin Jaïus un peu avant la Guerre du SEZ. Elle décède quelques semaines après la passassion, sans enfant, et Antares Draco ne pouvant prétendre au trône tant qu’un membre de la famille Fel était toujours vivant.

Jaïus Fel en 175

Le mandat sous Jaïus devient plus austère, moins ouvert au reste de la galaxie même si l’Empire garde sa place au siège de la Coalition galactique pendant le SEZ et même après, notamment pour faire face au Dernier plan de Baaaaaaal puis au voyage dans les Régions inconnues. L’Empire prend ses distances avec l’Ordre Jedi, là où Marasiah avait tenté un rapprochement. Jaïus perd son fils au début de la guerre face au SEZ[1].


Imperium (depuis 175)

En 175 ap.BY, un événement chamboule l’organisation impériale : l’Empereur dynastique Jaïus Fel est assassiné par Waren Horn, ancien Guildeur, dans un complot fomenté par ce dernier avec le soutien du Grand Moff Musselier. Waren s’autoproclame nouvel Empereur, soutenu par le Grand Moff[2], même si la noblesse impériale est outrée par ce coup d’État[3].

Waren Horn


Rapidement, l’Empire retombe dans les travers tyranniques : Horn, en effet, touche considérablement au côté obscur sans en faire secret et impose un culte de sa personnalité sans plus de rapport avec la personnification de la Force, une politique despotique et réduisant au silence toute opposition politique. Il se sert pour cela de Nishta Rance, qu’il place à un haut poste des services secrets et du renseignement, après en avoir assassiné le prédécesseur[2]. Une tentative de contre-révolution par sept Moffs inconnus est peu après mise en échec par Rance, alors qu’ils essayaient d’élaborer un plan pour renverser et tuer à leur tour l’assassin de Jaïus.


La République, passée sous le mandat du Seigneur Sith Dark Sovereign, de son nom civil Sät'sa Cki, représente un danger immense : la Chancelière provoque un gigantesque pogrom à l’égard de tout individu sensible à la Force. L’Empire, comprenant de nombreux sensitifs – que ce soit l’Empereur lui-même, sa garde personnelle ou même certains pilotes – ne peut se permettre une déchirure intérieure qui l’affaiblirait, et s’allie avec, notamment, l’ancien apprenti du Seigneur Sith Baaaaaaal : Dark Spencer.[2] Même si celle alliance est faite à contrecœur, la situation exceptionnelle rend les Impériaux tolérants[3].

Le sigle de l’Imperium sous Waren

Le conflit opposant la Coalition Galactique à la République de Sovereign dure vingt ans, pendant lesquelles Waren continue d’asseoir sa domination et fonde sa propre dynastie avec la Chiss Jalana Ana'Tii. Progressivement, il fait appeler le Nouvel Empire l’Imperium, qui se rapproche toujours plus d’un palpatinisme ; les uniformes et designs de vaisseaux retournent par ailleurs à ceux du Premier Empire, délaissant les évolutions faites sous la dynastie Fel, mais Waren fait changer le sigle.

Cependant, dès lors que Dark Sovereign est vaincue, Horn renouvelle son alliance avec Spencer ainsi qu’avec les Néo-Mandaloriens, dans une union ouvertement appelée le Triumvirat obscur qui sert de force d’opposition à la République libérée de la Sith[2] ; cet acte de trop provoque une grande scission dans l’Empire et un grand nombre de défections. L’Imperium reconquiert certains mondes, autrefois à ses frontières ou au-delà, par la puissance militaire avec le soutien des Mandaloriens ou du royaume de Cathar, pris par Spencer[3].


Pour beaucoup d’Impériaux, notamment issus de la noblesse, l’Imperium jugé corrompu n’a plus rien en commun avec le Nouvel Empire[3].


Organigramme

Grand Moff

Ce titre est sans conteste l’un des plus hauts grades dans l’administration impériale. En effet, le Grand Moff a sous sa responsabilité un groupe de secteurs et rend des comptes à l’Empereur en personne. Il gère également la branche exécutive du conseil des Moffs. Le Grand Moff le plus connu est Jarvis Musselier. Il est réputé pour être un excellent stratège et participa à la Guerre du SEZ en 164 ap.BY ainsi qu'à la défaite de Baaaaaaal en 172.


Moff

Ce titre est donné au Gouverneur d’un secteur stellaire. Faras Kandor est un bon exemple d’officier impérial, sa flotte se résume à une douzaine de destroyers, en plus de son vaisseau de commandement. Néanmoins, le nombres de vaisseaux peut varier en fonction du nombres de planètes à protéger.


Trois chevaliers Impériaux du Nouvel Empire

Chevaliers Impériaux

Ce nom est donné aux membres qui composent la garde impériale assurant la protection de l’Empereur dans ses déplacements. De plus, ils sont sensibles à la Force au même titre que les Jedi, et possèdent des sabres laser à lame blanche. Par mesure de sécurité, l’Empereur Roan Fel, avait ordonné que ses hommes portent un gantelet en cortose à la main gauche pour contrer les lames adverses.

Cette pratique perdura tout le long de la dynastie Fel, même après la mort de l’Empereur Jaïus. En effet, par respect pour son prédécesseur, le célèbre Empereur Waren Horn conserva cette astucieuse technique mais aussi pour sa sécurité.


Chasse stellaire

Sélectionnés parmi les meilleurs éléments de la flotte de l’Empire, les pilotes de chasse impériaux étudient l’art du pilotage dans les académies dédiées, subissant un apprentissage très rude. Sous les Fel, la chasse impériale était constituée de chasseurs Predator, à la pointe de la technologie malgré leur petite taille. Quand Horn prend le pouvoir, il procède à une grande régression technologique en revenant aux TIE de l'ère Palpatine, voulant motiver ses pilotes à l'excellence dans des appareils dépourvus de boucliers et d'hyperdrive, ce qui ne fut pas sans causer de grandes pertes face à la République de Sovereign.

A la fin de leur formation, les cadets reçoivent leurs affectations en fonction de leurs résultats. Alors que les moins bons ne pouvaient espérer piloter que des cargos, les meilleurs quant à eux, étaient envoyés dans divers escadrons actifs, l'un des plus célèbres étant l'escadron Skull, qui s'était illustré sous le Nouvel Ordre Sith avant de changer de camp et rejoindre l'Empire loyaliste de Fel au cours d'une bataille décisive, changeant brutalement la balance en faveur de Fel.


Stormtrooper (gradé) du Nouvel Empire en 138 ap.BY

Stormtroopers

Le corps des stormtroopers est la face emblématique de l'armée impériale à travers l'Empire. Trouvant ses origines dans la Grande Armée clone de la République, le design a été revisité au cours du Premier Empire et ne changea que très peu depuis.

Les stormtroopers sont les unités d'infanterie les plus spécialisées, offrant ainsi une efficacité redoutable surtout en combinant plusieurs unités différentes. Leur entraînement débute dès les premiers jours à l'Académie.

Parmi les escouades les plus célèbres, on peut compter le 107e RI, surnommé Escouade des Vornskrs, dont était membre le tireur Sinister Wolf.


En savoir plus

Le Nouvel Empire est une faction de l’Univers Étendu officiel Légendes, créé dans les bandes dessinées Legacy (2006-2008). Au sein du JDR, il a été intégré à partir du topic Le Temple Jedi: saison 4.


Avant 2006, l’Empire était une faction déjà existante et active au sein du JDR, alignée sur le côté obscur, et qui avait pour Empereur le joueur de la caste Sith Dark.Bricious. Après la fin des comics Legacy, et de par l’abandon du JDR par Bricious, l’Empire a été rebooté en 2009 dans le Temple Jedi 4 pour correspondre au contenu officiel, introduisant le personnage de Jaïus Fel en tant qu’Empereur. Les actions commises par l'Empire durant les TJ 1 à 3 ont été adaptés dans les rédactions encyclopédiques pour correspondre à la version de Legacy, mais les archives du JDR le montreront encore comme hostile à la République et aux Jedi.


Notes et références

  1. Le Temple Jedi 4
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Le Temple Jedi 6
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 Le Temple Jedi 7