Nova Interstellar

De Holopedia
Aller à la navigation Aller à la recherche


Nova Interstellar, plus couramment surnommée StarNova, est une société militaire privée (SMP) composée principalement de déserteurs de l’armée impériale fondée a posteriori de la guerre contre Dark Sovereign.


Fondation

Suite au conflit ayant opposé la Coalition Galactique à la République corrompue de Dark Sovereign, l’Imperium de Waren Horn veut faire valoir ses droits pour avoir été l’un des membres ayant payé le plus lourd tribut durant les vingt ans de guerre. Afin d’offir une force d’opposition dissuasive à la République renaissante sous le mandat de Jocaste Oedipem, l’Empire s’allie aux Néo-Mandaloriens et à l’Ordre Sith de Dark Spencer, sous la bannière dite du Triumvirat obscur.

Cette décision passe extrêmement mal au sein des Impériaux. Le coup d’État perpétré par Horn pour s’emparer du trône et le comportement de plus en plus tyrannique du nouveau souverain ayant déjà fragilisé la cohésion de l’Empire durant les vingt ans suivants, l’officialisation d’une alliance hors circonstances avec les Sith finit de désolidariser beaucoup d’officiels.


Entre 195 et 196, une vague de désertions au sein des différents corps d’armée de l’Empire fait se disperser un grand nombre de militaires armés et équipés. Le Moff Kal'Arenn, avec ses forces dissidentes, s’emploie à renouer le contact avec ces groupes épars pour les rassembler sous une même bannière.

Disposant d’importants moyens financiers, Kal'Arenn rachète une station-forteresse à l’abandon dans le système Ord Mantell, y installe sa flotte et commence à offrir des services armés divers : formations militaires, défense gouvernementale, escorte de convois ou opérations de terrain.


Politique

Nova Interstellar reste relativement dans une approche de realpolitik : l’entreprise sert qui la paye en fonction de ses intérêts tout en conservant une loyauté contractuelle ; elle n’abandonne pas un contrat avant la fin de celui-ci, même si l’offre adverse en cas de conflit est plus substantielle. Elle ne prend pas en considération l’alignement politique de ses clients et se met autant au service des plus belles démocraties que des pires dictatures.

Néanmoins, ayant déserté les rangs impériaux par valeur politique, StarNova se refuse de servir les membres, directs ou indirects, du Triumvirat.


Bien que sa présence au sein des territoires de la République soit autorisée, StarNova se trouve, en tant que SMP, dans un flou juridique qui ne l’oblige pas, officiellement, à suivre les lois et les conventions relatives à la guerre. Leur respect dépend des conditions contractuelles imposées par les clients.


Services

StarNova offre des services par contrat, relatifs à ce qui a attrait au militaire, parmi lesquels :

  • Gestion de logistique
  • Protection de personnes, de biens ou de lieux
  • Formation aux tactiques militaires
  • Conseil tactique en situation réelle ou simulée
  • Vente et/ou livraison d’armes, de munitions ou de matériel
  • Déploiement de forces en vue d’une confrontation armée
  • Espionnage et contre-espionnage
  • Assassinat


Moyens matériels et organiques

L’entreprise est équipée principalement de ressources militaires impériales, en termes d’armement. Les membres possèdent parfois des éléments d’uniforme comme des armures de stormtroopers, sur lesquels ils ajoutent leurs propres camouflages et sigle. Elle dispose d’un très grand nombre d’armes individuelles et de munitions.

En termes de blindés, StarNova comprend quelques centaines de véhicules de divers calibres. Si l’essentiel relève de chars et walkers légers, ses forces possèdent malgré tout sept TB-TT et quelques dizaines de TR-TT.

La société possède aussi une branche de droïdes de combat. Néanmoins, en 197, celle-ci est mise en suspens et les machines désactivées, pour anticiper une fugue massive ou un changement de programmation suite aux nombreux rapports de droïdes enfuis à travers la galaxie. Comme sous l'Empire, StarNova réinitialise régulièrement la mémoire centrale de ses droïdes et maintient une programmation neutre, dépourvue de tout sentiment ou de toute personnalité.


Les soldats sont pour la plupart des vétérans de la guerre, formés par les académies impériales et rompus à la discipline. L’entreprise ne fait pas de discrimination à l’embauche en matière d’espèces ou de sexe, tant que les postulants correspondent à ses critères très sélectifs. Elle n’emploie pas de civils et affecte toutes les tâches subalternes à ses soldats désœuvrés. Toutefois, des civils sont présents sur la base, comptant les familles des soldats.


Le personnel total de l’entreprise est estimé à entre 100 000 et 125 000 individus – civils non compris –, chacun disposant d’une arme et formé pour le combat. L’essentiel des combattants est masculin.


Missions notables

Depuis sa création, Nova Interstellar fait des missions à travers la galaxie en gardant un profil assez discret. En 197, l’entreprise est contactée par le sénateur Shindo Taliin pour protéger Glee Anselm.

En effet, la planète redoute l’expansion rapide et militaire de l’Empire de Waren, qui semble se rapprocher. La République ne voulant pas mobiliser d’importantes forces armées près des frontières, de crainte de se montrer provocante envers l’Empire, le sénateur entre en contact avec la société à titre local pour mobiliser des troupes et du matériel, afin de pouvoir défendre la planète en cas d’attaque impériale.

Ayant également demandé une présence Jedi à des fins diplomatiques, la Maître Aynor Alask et sa padawan Myrith Saanee sont envoyées sur Glee Anselm ; là-bas, elles rencontrent personnellement le Moff Kal'Arenn, qui leur présente sa société. C’est le premier contact entre les Jedi et Nova Interstellar. Quelques jours plus tard, les deux Jedi rencontrent le commandant en chef des troupes sur place, le colonel Lapar Thumar ; ce dernier leur garantit être en mesure de repousser une armée impériale aux effectifs classiques.


En savoir plus

Nova Interstellar est une organisation paramilitaire créée par le joueur La_Mirialane le 17 juillet 2023, au sein du sujet Le Temple Jedi 7.


Apparitions

Le Temple Jedi 7